Réadaptation, réhabilitation, réinsertion : une question de vocabulaire

La réhabilitation psychosociale par nature couvre plusieurs sujets :

La réhabilitation

C’est l’ensemble des pratiques visant à la sortie du champ psychiatrique, à la participation réelle des malades aux échanges de la société, enfin, l’accès à la citoyenneté totale politique, juridique et économique. Elle va obligatoirement nécessiter, à côté de la mise en place de soins à long terme, la prise en compte de facteurs sociaux et de l’attitude de la société à l’égard des malades mentaux.

La réadaptation (ou soins de réadaptation)

Elle peut être définie comme l’ensemble des actions permettant de supprimer, d’atténuer de surmonter les obstacles générateurs du handicap. Y participent les infirmiers, ergothérapeutes, psychomotriciens, psychologues, assistants sociaux…

La réinsertion

Elle se situe dans le champ social. La psychiatrie de secteur y est partenaire et apporte sa contribution pour aider un individu à retrouver son milieu familial, social et professionnel. Les opérateurs en sont les professionnels de l’insertion, mais aussi, puisque le préjudice (handicap social) résultant des suites de la maladie n’est pas sans conséquences sur l’entourage, l’associatif qui prend très souvent le relais (ex : UNAFAM).