La réhabilitation à la Clinique des Portes de l’Eure

Publics visés

Le programme de réhabilitation psychosociale personnalisé s’adresse aux patients à partir de 15 ans et 3 mois, dont les troubles ont entrainé une désinsertion sociale prolongée ou sont susceptible de le faire: troubles alimentaires ou comportementaux, burn-out, schizophrénie, bipolarité, dépression.

_dsc2469-sliderUne offre de soins spécifique et personnalisée

Le programme propose  un ensemble de techniques nouvelles dont l’efficacité est reconnue par les psychiatres. Cette approche du besoin s’appuie sur des bilans d’évaluation et des techniques, tels que :

  • Le bilan d’évaluation systématique permet de déterminer en amont avec le patient ses besoins, envies, projets et difficultés et de définir ensemble un plan d’actions pour renouer avec une spirale vertueuse de réussites, de progression et de récupération.
  • Le bilan neurocognitif recherche les déficits cognitifs (mémoire, attention, cognition sociale ou de travail, …) afin d’y remédier grâce à un travail de rééducation (remédiation cognitive). Le bilan neurocognitif représente une avancée notable sur les traitements médicamenteux par neuroleptiques qui n’apportent pas de réponse satisfaisante aux déficits cognitifs.
  • La remédiation cognitive utilise différentes stratégies thérapeutiques en fonction des besoins identifiés, parmi lesquelles : l’entrainement par stimulation (attention, mémoire), l’apprentissage pour corriger les difficultés (apprendre à apprendre, à retenir, …), ou l’approche par compensation (pense-bête, sonneries de rappel, …)

Équipe

le personnel de la clinique des Portes de l'Eure qui travaille dans une salle communeUne équipe pluridisciplinaire

En plus de l’équipe de soignants constituée de médecins psychiatres, d’un médecin généraliste et d’un gériatre l’approche implique, par ailleurs, le recours à des spécialistes du secteur paramédical : kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologues, diététicien, psychomotriciens, assistante sociale, éducateur sportif, art thérapeute, conseillère économique, sociale et familiale… Ces intervenants sont encadrés par un médecin coordonnateur dans le cadre du suivi du parcours de soin.

Le coordonnateur de parcours, interlocuteur privilégié

Chaque patient est unique et fait l’objet d’un parcours de soin personnalisé, coordonné par son médecin à partir des besoins spécifiques du patient qui en reste le principal acteur.

Le coordonnateur de parcours est chargé d’évaluer les besoins du patient, de conduire un plan d’actions personnalisé et d’en assurer le suivi avec l’aide de chaque praticien.